Le bourdon

Le bourdon était le bâton du jacquet .

Il était de toutes les tailles et de toutes les formes.

Il avait deux fonctions : aider et défendre le pèlerin (contre les loups, les chiens, les brigands et les coquillards -faux pèlerins- etc.….)

Certains bourdons étaient en fait l’ancêtre de la canne à épée.

De nos jours cela n’a guère changé.

La majorité sont des bâtons de marche télescopiques, mais il y en a encore beaucoup en bois de toutes tailles et de toutes formes : chaque pèlerin lui attribuant une symbolique personnelle en le sculptant, le décorant, en étant son compagnon de route etc...

Les bâtons de marche :

- 1 ou 2, c’est un choix personnel
- avec 2, la marche est rythmée, en outre comme les mains sont à hauteur des coudes, elles n’enflent pas
- les épaules sont soulagées
- c’est très utile dans les descentes, les montées quand il pleut et s’il y a de la glaise.
- Les chiens, à leur vue, se tiennent, en général, à distance respectable (ce qui est fort appréciable)

Mentions légales plan du site Accueil Nous contacter