Abbaye royale de st jean d’ angely

Un premier monastère est édifié en 817 par Pépin, duc d’Aquitaine pour abriter les reliques de St Jean Baptiste rapportée d’Alexandrie par le moine Félix.
Il est détruit en 860 par les Vikings… les moines massacrés, les reliques perdues…

C’est en 1010 que l’Abbaye est construite par les Bénédictins de Cluny, à la place du monastère. Les reliques sont retrouvées.
Les pèlerins affluent pour les vénérer : c’est alors que l’Abbaye devient une étape majeure sur le chemin de St Jacques de Compostelle.
C’est à ce titre, qu’elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

En 1096, le pape Urbain II vint y prêcher sa première croisade.

A nouveau dévasté pendant la guerre de cent ans, l’édifice que l’on peut admirer et visiter actuellement fut reconstruit au XVIIe siècle par les moines bénédictins…
ceux-ci y reçurent le roi Louis XIV ainsi que le duc d’Anjou, son fils…

Abbaye Royale

L’Abbaye, qui abrite actuellement un centre de culture européenne, peut se visiter (office de tourisme).
Voir les salons de l’Abbé, la salle des Hôtes et, en particulier, l’ancienne chapelle qui abrite actuellement la bibliothèque.

A l’extérieur, la cour du cloître (entre l’église et l’abbaye).

« Les tours » qui jouxtent l’Abbaye, deux clochers surmontant une immense façade, sont les restes d’une abbatiale inachevée….
les moines en débutèrent la construction en 1741, mais les travaux s’éternisèrent et la révolution y mit fin … c’est un des rares exemples de construction religieuse du XVIIIe siècle dans la région Poitou-Charentes (avec la cathédrale de La Rochelle)
L’église provisoire fut restaurée en 1899, c’est l’église paroissiale actuelle.

Les tours

Mentions légales plan du site Accueil Nous contacter